GESTION DES RISQUES

FDGDON RISQUES

La Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles (FDGDON) de la Mayenne est un syndicat professionnel agricole créé en 1939. Elle s’appelait au préalable FDGPC (Fédération Départementale des Groupements pour la Protection des Cultures). Puis elle a pris le nom de FDGDEC (Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Ennemis des Cultures) jusqu’en 2002. Elle est administrée par un conseil d’administration de 12 membres qui sont élus par les représentants des 240 groupements communaux et intercommunaux (GDON) de la Mayenne (95% de couverture départementale).

La FDGDON a pour mission
– d’assurer la surveillance phytosanitaire du territoire et mettre en place une veille sur les risques d’apparition de nouvelles problématiques
– de réaliser la communication auprès des structures compétentes et organiser la vulgarisation de l’information.
– d’organiser des luttes collectives, obligatoires ou non, permanentes ou ponctuelles, à la demande de ses adhérents (groupement), du Préfet ou du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche.
Ces actions visent les organismes nuisibles aux végétaux, aux produits végétaux et plus largement à l’environnement et à la santé publique.

Réglementations, plaquettes et formulaire.

Les Insectes

Les Chenilles

Les frelons Asiatiques

Les rongeurs

Les taupes 

Les oiseaux

Risques naturels

La notion de risque naturel recouvre l’ensemble des menaces que certains phénomènes et aléas naturels font peser sur des populations, des ouvrages et des équipements. Plus ou moins violents, ces événements naturels sont toujours susceptibles d’être dangereux aux plans humain, économique ou environnemental.

En savoir plus sur les risques naturels

 

 

Risques technologiques

Les risques technologiques sont liés à l’action humaine et plus précisément à la manipulation, au transport ou au stockage de substances dangereuses pour la santé et l’environnement (ex : risques industriel, nucléaire, biologique…).

En savoir plus sur les risques technologiques